Intiwatana

Mot-clé - atelier

Fil des billets

dimanche, septembre 28 2014

Guitare Charango, bilan du 2ème Week-end 2014 « cordes amérindiennes »

Wiñayataqui ("Ce qui se perpétue")

Cinq "gratteurs" se sont retrouvés avec un plaisir partagé en ce week-end de septembre à Châteauneuf. Programme conforme à nos plans habituels : Guitare et Bandolin le samedi, et Charango le dimanche. Petite variante avec un travail en parallèle le dimanche : charango - accompagnement guitare, sur un grand standard de nos amis brésiliens "La garota de Ipanema"

Samedi matin : Travail sur gammes d’accords guitare et barrés, majeurs, mineurs, mineur 7, diminués, et renversements dans les tonalités de Ré La Mi. Enchainement et mise en rythme.

L’après midi reprise au Bandolin de l’alerte cachullapi d’Equateur "Puñales" avec accompagnement guitare.

Samedi soir un break salutaire autour d’une mega-paëlla avec quelques amis venus en renfort, vint conclure la journée dans une ambiance conviviale.

Dimanche donc, mise en pratique du travail de la veille concernant la guitare, et travail d’adaptation au charango sur le même morceau "La Garota de Ipanema"

Enfin, pour conclure, une première approche d’un villancico de Sucre en trois thèmes, sur un rythme de chuntunqui, au "melodico". 17h, on peut relâcher la tension et faire craquer un peu les doigts endoloris, "y a d’la matière" pour les semaines et mois à venir.

dimanche, juin 30 2013

Atelier de sensibilisation aux Flûtes de pan traditionnelles

10ème anniversaire de TRADIVARIUS, le Folk Club du Val de Drôme le 25 mai 2013

Le samedi 25 mai le Folk Club du Val de Drôme, fêtait ses dix ans. Il avait vu les choses en grand, et de fait une foule conséquente, se pressait dans le centre et autour de la salle polyvalente d’Eurre (26). Un certain nombre d’ateliers, de concerts de musique d’ensemble, de scènes ouvertes avaient lieu en divers points du village.

A la demande des organisateurs qui souhaitaient un peu d’innovation, nous avons assuré en début d’après midi, un atelier de sensibilisation, aux sikus traditionnels boliviens. 9 personnes étaient inscrites. Notre ambition était de faire accéder les participants à la technique de base de la flûte dîte « à réponse » à travers des exercices simples, de maîtrise du souffle, et d’apprendre un morceau, et tout ça en 1 heure 1/2.

Pari réussi, et le petit groupe s’enhardit au point de vouloir rejouer le morceau appris, « Waca Waca », au moment de l’apéritif. Peut-être un futur atelier en gestation ? Le nombre de personnes éventuellement intéressées en décidera !

Guitare Charango, bilan du 2ème Week-end 2013 « cordes amérindiennes »

Wiñayataqui ("Ce qui se perpétue")

Les 11 et 12 mai, place aux cordes amérindiennes du collectif Wiñayataqui pour un second week-end 2013.

4 guitaristes le samedi et 5 charanguistes le dimanche (Seb, bienvenue au Club !), sont venus chercher la bonne parole et surtout les bons plans et conseils de notre vénéré et respecté référent : Julio.

Le niveau moyen des aficionados est homogène et les difficultés techniques à surmonter vont crescendo, d’une révision initiale de quelques rythmes et lignes de basses standards (huayños, etc…..), jusqu’aux complexes enchaînements du charango campesino de Potosi.

La suite en octobre, qu’on se le dise !

dimanche, mars 24 2013

Bilan du Premier Week-end 2013 de Stage Wiñayataqui

Wiñayataqui ("Ce qui se perpétue")


0006.jpgC’est parti pour cette saison 2013, en ces 9 et 10 mars, sous le soleil radieux de Chatuzange.

14 sikuristes sont présents, impatients de s’y "recoller" au plus vite.

Quelques empêchés nous ont contactés pour nous faire part de leur grand désarroi de ne pouvoir être parmi nous. Ils se rattraperont à la prochaine…………Et on y compte bien n’est-ce pas Marie-France, Ruth, Magali, Armelle, Sybille, Ludivine, Philippe, Joaquin…………. Et tous ceux que j’oublie !

Au passage, bienvenue à Véronique qui nous rend visite pour la première fois, ceci permettant de rappeler aux lecteurs de ces lignes, qu’ils seront bien évidement chaleureusement accueillis, si l’envie, la curiosité, ou le démon des souffleurs les pousse jusque par chez nous !

L’année commence sur un morceau de bravoure la finalisation du Suri Sikuri Arawi que nous avions travaillé à l’aube de l’année 2012. Il s’agissait de compléter la 1ère partie lente acquise en 2012, par la partie Wayño.

Nous avons patiemment appris au fil des stages à considérer les Suris autrement que comme des instruments de torture, avec la maitrise du souffle très particulière qu’ils exigent. Et au bout du compte nous prenons un vrai plaisir à jouer ce morceau qui est mélodiquement et esthétiquement très abouti, il faut en convenir.

Le second challenge du Week-end était de faire partager au groupe l’expérience des "Zampoñas Dore" de Cairani, que nous avons reçues récemment, des mains de notre ami Tomas Jesus Alarcon dans les locaux de l’OMPI à Genève. Ces flûtes métalliques sont une autre approche, une autre expérience, des sensations nouvelles que nous allons essayer d’apprivoiser avant le périple d’une partie du groupe au Pérou.

"Cholita Calacaleña"  vient donc s’ajouter aux deux « Cairani » précédents "El Caplina" et "4 de diciembre", trio que nous avons repris en boucle en plein air, lors d’un dimanche matin de printemps. Le soleil nous permit aussi, comme la veille, de dresser notre table en pleine nature, ce qui fut ma foi fort agréable, tout comme ce week-end de retrouvaille, unanimement apprécié.

Rendez-vous-même heure, même endroit le 6 avril.


dimanche, décembre 9 2012

Association Kantuta : Une année de pratiques musicales « Wiñayataqui »

Lors de l’exercice 2012, l’association Kantuta (26 France) a organisé 8 ateliers et un " évènement " dans le cadre de ses actions statutaires.

Ces ateliers en week-ends, avaient pour thème :

  1. Les flûtes traditionnelles : fédérer et développer en France, la pratique des musiques traditionnelles des communautés andines, principalement de la Bolivie et du Pérou.
  2. Les cordes amérindiennes : approfondir les connaissances et techniques de 3 types d’instruments : la guitare, le charango et charango campesino, le bandolin équatorien.

Le domaine pédagogique et technique de ces rencontres était assuré encore cette année, par notre estimé et compétent mentor, Mr Julio ARGUEDAS.

L’évènement annuel en 2012, était la participation des ateliers de flûtes interrégionaux "Wiñayataqui" au festival international de ROMANS "Echanges, Cultures et Traditions du Monde." Nous avons accueilli au cours de l’année 2012, 31 personnes différentes sur l’ensemble des ateliers et de l’évènement :

  • 4 participants en moyenne sur les 3 week-ends "Cordes amérindiennes"
  • 19 participants en moyenne sur les 5 week-ends de flûtes traditionnelles
  • Et 30 "sicuristes" lors de" l’évènement 2012", participation des ateliers interrégionaux au festival de Romans (Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Région parisienne, Guyane)

17 morceaux de flûtes traditionnelles ont été travaillés ou révisés au cours de cette année : Kantus, Italaque, Suris sicuris….

La totalité des vidéos réalisées au cours de ces rencontres ont été mises en ligne sur internet, par l’intermédiaire du site « Intiwatana.net » accompagnés de commentaires et d’informations. Amis des cinq continents, merci à vous de vos remarques et suggestions, dont nous nous efforçons toujours de tenir compte, même s’il est parfois difficile de répondre à tous. En dehors du respect des valeurs traditionnelles des musiques que nous pratiquons et dont Mr Arguedas est le garant, nous attachons une importance toute particulière à l’état d’esprit et à la convivialité de nos activités. Par delà de la musique, la notion de partage a soudé et cimenté notre groupe.

Nous sommes trop conscients de l’importance au quotidien, de ces valeurs identitaires pour les peuples d’Amérique latine à travers leurs traditions et leur culture, pour en dénaturer le sens profond. C’est avec humilité et admiration que nous pénétrons discrètement leur univers, en pratiquant avec beaucoup de modestie leurs musiques.

Asociación Kantuta: un año de prácticas musicales « Wiñayataqui »

Traducción al español/castellano

Para leer más, haga clic aquí

Lire la suite...

samedi, août 25 2012

Flûtes de pan à l’école

20120623_15.48_008.jpg

Deux ans après l’expérience avec l’école primaire du Châtelard à Châteauneuf sur Isère, c’est au tour de l’école primaire privée Saint Maurice à Allex en Val de Drôme, de solliciter l’association KANTUTA. Par convention, un cycle d’apprentissage de flûtes de pan à réponse est mis en place, de mars à juin 2012, à raison d’une séance par semaine pour chaque classe.

Anne-Marie et Martine sont reparties avec les caisses de flûtes, les tablatures des morceaux et paroles des chants en espagnol ou Quetchua, choisis pour les classes de CP / CE1 – CE2 / CM1 - CM1 / CM2, au total 85 élèves. La classe de grande section de maternelle, sous la responsabilité de la Directrice, a aussi participé en apprenant un chant adapté à son niveau.

Sous une main de Maître (ou plutôt de maîtresse), Anne-Marie a initié toutes ces classes, pour les mener progressivement chacune, à la maîtrise d’un morceau de flûte et l’apprentissage d’un chant.

Martine s’est attachée à l’aspect administratif, matériel, vidéo et photos.

Tout ce petit monde était fin prêt pour présenter sur la scène de la salle polyvalente d’Allex, son travail à l’occasion de la la fête de l’école, le 23 juin dernier. Le groupe de Musique des Andes INTIWATANA était venu bénévolement en renfort pour soutenir et accompagner les enfants, après avoir fait deux répétitions avec chacune des classes. Les spectateurs, en majorité les parents, mais encore le Président de l’association KANTUTA, Lionel BONHOMME, et quelques personnalités locales dont Mr le député de la circonscription, ont largement applaudi le spectacle produit par les enfants en présence de la Directrice et des Maîtresses.

Nous remercions encore vivement Mme BOURDREL, directrice de l’école, qui a remis en main propre à Lionel BONHOMME à l’ouverture du spectacle, un don d’un montant de 372.00€, fruit de l’opération « Bol de riz » organisée par l’association OGEC de l’école, destinée à soutenir des associations à but humanitaire. Ainsi le Centre Infantile Gena à Quito en Équateur, que soutient l’association Kantuta, sera destinataire de ce don.

Une nouvelle belle expérience de la promotion de la culture et musique traditionnelle latino-américaine, un des objectifs de KANTUTA, auprès d’un jeune public enthousiaste et d’une équipe d’enseignants dynamiques.

jeudi, mai 24 2012

Bilan du troisième Week-end de Stage Wiñayataqui 2012

Wiñayataqui ("Ce qui se perpétue")

_DSC8196.jpgFidèles à nos engagements, Bourg Saint Maurice et l’association "La Chicha", avaient "l’insigne honneur" de nous recevoir en ce mois de mai. 16 stagiaires inscrits, et un vaste espace pour nous accueillir : la salle des Fêtes. El Maestro, descendu tard la veille au soir à Valence TGV, arrivait avec les Drômois à 9h30 "pétantes".

Le temps de quelques menues sustentations, et on pouvait démarrer. On n’a pas l’habitude de souffler l’estomac (et les poumons) dans les talons, non mais !! Echauffements de circonstance, et pour conclure la matinée, reprise du morceau de Cairani à peine effleuré le mois précédent. Il s’avérait que l’accent était mis sur un travail complet avec les harmonisations, maltas, Zankas, et tierces.

L’après midi le confirmait avec la Diane et la Virgencita Candelaria, Ilaveñita et un ancien un peu (beaucoup !) oublié Ayarachi, avec travail séparé par registres.

A 18h30, nos amis Borains, avaient invité par voie d’affiche, la population locale à un apéritif musical.

Une présentation de notre long cheminement, et du travail accumulé au fil des années, était faite par notre trésorière et "notre animateur préféré", quelques standards étaient ensuite au programme, et quelques-uns d’entre nous apportaient un soutien discret mais néanmoins efficace aux musiciennes de Bourg, qui présentaient là leur meilleur répertoire. Puis profitant des circonstances, par la présence de tous ces souffleurs de sikus, nous nous mettions en devoir de réciter sagement les gammes répétées dans la journée……Sauf que lors du premier acte : trous de mémoire, pannes, blancs, interludes…….Long moment de solitude, el "jefe" tenta l’impossible afin de colmater les brèches et sauver les apparences, redoublant d’ardeur, tout transpirant et le regard noir, au centre du cercle. A défaut de nous trouer la peau, il faillit bien se faire celle du malheureux bombo qu’il avait sous la main ! (Au visionnage de la vidéo, il s’avère que ça n’était pas totalement la "cata", et que le chef aurait pu taper encore plus fort…..Si si !)

Le cap difficile franchi, nous avons déroulé, et fini à un rang plus conforme à notre standing, jusqu’à l’apéritif salvateur.

La soirée prit une tournure inhabituelle, avec une peña nostalgie, très axée sur nos ancêtres de la "Sud Am", Los Incas pour ne citer que ceux-ci, et bien d’autres encore. Le "dodo" réparateur était prévu chez nos hôtes, que nous tenons à remercier encore ici.

Le lendemain dimanche, le menu comportait, de bonnes révisions en vue du festival de Romans fin juin : Khori Poncho, Amaneceres fiesta de Italaque, et San Miguel……Ouf ! avec les révisions de la veille, on ne chômait pas ! Nous remettions enfin les gaz sur le Cairani un peu malmené le samedi soir, et apprenions "rapido" un nouvel Italaque également chanté: "Sentimiento sikuri".

Pour les studieux, la liste pour Romans comporte également Sankayo Pankara, Loco Palla Palla, Santiago de Waata, Jach’a Uru…….Parole de Julio ! Moi j’ai commencé…..ça fait pas de mal !


samedi, mars 31 2012

Ateliers

les ateliers de flûtes traditionnelles, après un faux départ en partenariat avec la MJC de Châteauneuf (faute de nouveaux inscrits en nombre suffisant), se sont repliés pour cette saison 2011-2012 chez notre secrétaire, toujours à Châteauneuf. Les souffleurs fidèles se retrouvent régulièrement pour pratiquer. Nous serons 7 lundi prochain, et la porte n’est pas fermée qu’on se le dise ! N’hésitez pas à prendre contact – débutants bienvenus.

La culture andine à l’école

Dans le droit fil du travail effectué avec les élèves de l’école du Chatelard à Châteauneuf sur Isère en 2010, un nouveau cycle vient de débuter avec 4 classes de l’école primaire Saint Maurice à Allex (26) depuis le 12 mars, Anne Marie à repris du service sous l’égide de l’association Kantuta qui fournit le matériel pédagogique.

Après 3 mois de travail du chant et de la flûte de pan, la session se concrétisera en juin, lors de la fête de fin d’année de toutes ces jeunes pousses.

L’équipe pédagogique de l’école partie prenante de ce projet, est associée étroitement aux séances ainsi que les membres du groupe Intiwatana qui interviendront ponctuellement.

- page 1 de 2