Voila bientôt trois ans, un week-end conviviale autour de la Kena était organisé par nos amies de Bourg Saint Maurice. L’intention première était de faire se rencontrer des membres de wiñayataqui demandeurs, autour d’un instrument andin mythiques (un de plus pourrait-on dire !) : la kena (ou quena).

L’initiative avait permis de remotiver nos amies dans leurs activités musicales, au cours d’un week-end mutualisant les compétences de chacun(e) pour travailler la technique de cet instrument, ce morceau de bambou à la facture si rudimentaire mais aux sonorités si profondes et envoutantes.

Quatre musiciens du groupe Intiwatana avaient prêté leur concours pour cette rencontre, personnes ressources en même temps qu’accompagnateurs musicaux.

Notre amie Odile a cette année repris le flambeau, et avec Jean-Paul ils ont prêté leur maison au cœur de La Chartreuse pour bâtir une rencontre autour du même thème : la Kena.

Quatre membres d’Intiwatana, était encore de la partie pour "habiller" cette rencontre et permettre un étayage musical harmonieux (notamment Aude à la guitare et Martine au violon)

Yves et Patrick quand à eux s’étaient concertés bien en amont, pour mijoter et proposer un programme à base de "Kena aux petits oignons" aux difficultés contrastées et variées : Un taquirari en guise d’apéritif : "Luna achachera", suivi d’une entrée toute en douceur aux accents de sanjuanito : "Amor equivocado", puis un bon huayño comme on les aime : "Flor de Titicaca", avant un plat de résistance bien copieux "Chacrita caprichosa" et ses demi-ton (demi- trous) facétieux ! Et pour le dessert un sicuri pandillero "Malacun wawapa" que nous avons détourné de sa vocation initial de sicuri en lui prêtant quelques notes de Kena.

Parmi les 14 aficionados de Kena que nous ne pouvons citer tous, nous fîmes la connaissance de Solène et Denis que nous espérons revoir dans un avenir proche.

La soirée peña eut une saveur et une chaleur particulières, avec le froid de la nuit au dehors et la neige sur le pas de la porte.

Le week-end passa très vite, chacun se plongea dans l’apprentissage de ces mélodies avec plaisir ténacité patience opiniâtreté (rayer la/les mentions inutiles…..) Et comme à chacune de nos rencontres, amitié et convivialité furent de mise.

Tout le monde s’en est allé avec enregistrements, partitions et tablatures, de quoi occuper quelques soirées d’hiver studieuses sans doute !

Rendez-vous à la prochaine.