Intiwatana

Mot-clé - bourg st maurice

Fil des billets

samedi, mai 13 2017

Bilan du second Week-end 2017 du Collectif Wiñayataqui

Association TAKI

Wiñayataqui ("Ce qui se perpétue")

C’est à Séez, charmant "satellite" de Bourg Saint Maurice que "la Savoie" nous accueillait en ce week-end d’avril. La météo dans sa grande générosité allait nous permettre de pratiquer notre passion favorite entièrement en extérieur.

Evert en déplacement professionnel nous avait "laissé les clefs" et nous avons essayé d’en faire bon usage. Je ne citerai pas les personnes ressources du collectif qui s’y sont collées et qui se reconnaîtront, mais grâce à elles le cadre et une certaine rigueur furent respectés.

Nous étions tous très heureux de revoir notre ami Ernest, surtout aussi loin de ses bases, et avons été ravi de la visite d’un ancien fidèle en la personne de Philippe Paysserand, qui va passer une bonne partie du samedi avec nous, peña comprise. Nous avons aussi partagé quelques moments conviviaux avec nos fidèles visiteurs et amis (Joseph, André etc….). Nous avons enfin, eu une pensée émue au regard des circonstances pour Brigitte et Nono, qui nous ont beaucoup manqué.

Pour la musique le programme, était limpide :

  • Réviser les thèmes appris en mars que nous ne maitrisions pas encore bien ; Cuatro esquinas, Puñenito et Pandillero
  • Faire vivre le répertoire en reprenant quelques morceaux appris en octobre novembre ; Profundo amor, La Soratina, Wiñaypa et la Diane
  • Apprendre un petit nouveau quand même, un italaque du doux nom de "Cuna Taquiraqui" (ou Kuna Takiraki….) que nous aurons à cœur de reprendre en y ajoutant des harmonies en juin avec Evert.

Au revoir la Savoie et rendez-vous à tous dans la Drôme les 10 et 11 juin

dimanche, mai 1 2016

Bilan du second Week-end 2016 de Stage Wiñayataqui

Wiñayataqui ("Ce qui se perpétue")

Bonjour la Savoie ! Boug Saint Maurice nous accueillait en ce mois d’avril, comme rituellement une fois, chaque année.

Nos "quartiers" musicaux avaient été établis à la base de canoë kayak, au bord de l’Isère dans une petite salle bien sympa et adaptée à nos attentes. Décor champêtre assuré, pour une soufflerie en forme de révision et approfondissement :

  • Imillita
  • Alturas de Huallpacayo
  • Sara (appris jadis sous le nom "d’Amaneceres fiesta de Italaque")
  • Casarasiri

La soirée et la "peña libre" avaient débuté par "un feliz compleaños" en l’honneur de notre amie Ruth. Un "San Miguel" et autres couplets "de circonstance" venaient égayer la fête et ponctuer l’évènement !

Les 4 et 5 juin nous nous retrouvons pour un nouveau rendez-vous à Châteauneuf et un mini récital le samedi en fin de journée, à l’occasion du cinquantième anniversaire de la MJC. Prenez date (je sais déjà que nous devrions être nombreux !)

dimanche, juin 21 2015

Bilan du 2nd Week-end 2015 de Stage Wiñayataqui

Wiñayataqui ("Ce qui se perpétue")

Ça bouge !......Tout d’abord, comme chaque année maintenant, la Haute-Savoie nous accueillait pour ce week-end de stage; "la Dame de Haute-Savoie", ce n’est pas que dans la chanson, et nous, on en a même plusieurs !

Comme nous ne nous étions pas rencontrés en mai, nous avons eu le plaisir de nous retrouver nombreux, (plus d’une vingtaine), pour souffler gaiement…….."Le manque" c’est ça !

Et "cerise sur le Bombo", deux têtes nouvelles : Bienvenue au club, à Thierry et Jeanine.

"Jefe" Julio ayant bien fait les choses comme d’habitude, nous connaissions le menu musical du Week-end, à notre arrivée : travail sur un morceau nouveau du Conjunto 14 de septiembre – "Muju Marka", finalisation du "Q’ala Chuyma" du conjunto Central Huyu Huyu.

Encore et toujours travail sur la précision rythmique, les syncopes, les notes sur le "golpe" du bombo, les notes décalées par rapport au bombo etc….etc…..Et pour conclure, l’harmonisation : on sort les chulis, les tierces, les quintes, et les octaves……

Samedi soir, Peña riche de quelques standards traditionnels repris par tous, empreinte de quelques touches de nostalgie, et quelques nouveautés…….

Dimanche matin reprise de la veille, et pour le plaisir, remise en mémoire du "San Miguel" et du "Sentimiento sikuri".

Mais déjà il faut prendre congé, on n’a pas vu le temps passer, l’heure du retour a sonnée, vivement la prochaine !

samedi, avril 26 2014

Bilan des 1ier et 2nd Week-end 2014 de Stage Wiñayataqui

1er-2nd_satge_2014.jpg Wiñayataqui ("Ce qui se perpétue")

Coucou….C’est nous !

Revoilà fleurir les week-ends Wiñayataqui en ce printemps 2014.

Et pour la première fois pour les flûtes, sous la bannière de la nouvelle association TAKI.

Bonne reprise, avec 14 participants en mars, et 16 en avril à Bourg Saint Maurice. De plus la plupart des absents doivent être remerciés, car ils nous donnent presque tous de leurs nouvelles, et l’annonce éventuelle de leur visite prochaine, sont toujours de précieux éléments dans la gestion des rencontres.

Sur ces deux premières rencontres, il faut retenir pour l’essentiel, les exercices préparatoires aux Suris, sur des thèmes polyphoniques Colombiens et Africains, exercices empreints de fortes vertus à caractère collectif. La partie plus spécifiquement apprentissages et extension du répertoire, fut consacré à un Qhantu de Quiabaya (orthographié ainsi) et un huayno de Italaque de la communauté de Lampa "Casarasiri".

Le travail n’est pas fini, ces morceaux sont délicats et truffés de syncopes et de contretemps, et nous y reviendrons sans doute lors des prochains week-ends. A noter pour la partie gastronomique, que samedi soir, nos amis de Boug Saint Maurice avaient fait dans le "régional" avec une gouteuse fondue savoyarde ! Hasta pronto

Week-end Amitié Wiñayataqui……et Intiwatana

kena_bourg.jpg Wiñayataqui ("Ce qui se perpétue")

Février de cette année là…

L’invitation, avait été lancée de longue date, et il fallait sans attendre la reprise des stages, saisir la balle au bond.

Les 8 et 9 février, quatre membres du groupe Intiwatana, se propulsaient jusqu’au bord de l’Isère au pied de l’aiguille rouge, à Bourg Saint Maurice. Le programme ébauché par e-mail était complet, et nos hôtesses de l’association "La Chicha" avaient comme d’habitude bien fait les choses. La petite salle du Chatelard allait pouvoir résonner aux accents des quenas, guitares zampoñas bandolin et autre violon, ainsi qu’aux bruits de couteaux et de fourchettes et de verres de l’amitié qui s’entrechoquent.

Nul doute que les révisions et approfondissements des morceaux appris en mai 2013, et le travail sur "deux petits nouveaux" vont permettre à nos amies Boraines de se remotiver et de prendre ainsi une part encore plus active aux futures "Peñas" de la campagne Wiñayataqui 2014. Encore merci à elles pour cet accueil toujours si chaleureux, qui nous permet de retrouver également quelques personnages qui nous sont devenus sympathiquement familiers (André et Joseph pour ne pas les citer) au moment des pauses repas.