Intiwatana

Mot-clé - 2017

Fil des billets

vendredi, juin 23 2017

Bilan du troisième Week-end 2017 du Collectif Wiñayataqui

Association TAKI

Wiñayataqui ("Ce qui se perpétue")

Le mois de juin et le soleil qui l’accompagne, ont contribué à la réussite de ces retrouvailles pré-estivales.

Le programme établi et conduit en concertation, par les "membres ressources" du collectif s’est déroulé autour de trois axes principaux :

  • Des révisions tirées du répertoire de Sorata 2016, qui se justifiaient d’autant plus que huit des onze participants au projet Sorata étaient présents sur ce week-end. Et après la venue de notre ami Ernest à Bourg Saint Maurice, la Guyane était de nouveau à l’honneur, puisque nous avons eu l’immense plaisir de retrouver Véronique, venue spécialement de Tours – Chapeau bas ! Les morceaux repris : "Profundo Amor", "la Soratina" bien sûr, un K’antu "Wiñaypa" et "la Diane". Pour faire bonne mesure nous y avons rajouté "la Diane", l’autre, celle que nous connaissions déjà, et laissée un peu en sommeil.
  • D’autres reprises issues du stage de mars et que quelques-uns de nos amis ont découvertes. Il s’agissait de "garder au chaud" des morceaux appris avec Evert, dans l’attente de son retour en octobre, et des suites déjà prévues : le morceau que nous avons intitulé "Pandillero" et les deux premiers extraits de "Cuatro esquinas"
  • Deux petits nouveaux : le "Kuna Takiraki" auquel nous avons rajouté une tierce descendante, et dont nous avons commencé à mémoriser les paroles, et une version de la "Cacharpaya de Yotala".

Merci à celles et ceux qui, délaissant ponctuellement leurs obligations familiales, ou leurs préoccupations du moment, sont venus "habiter" ce moment de partage et ces quelques heures de ressourcement. La flûte du samedi sur les bords de l’Isère fut une vraie parenthèse de calme et de pause nature.

Notre salle nettoyée et repeinte, mais sans les équipements de base (Frigidaire et cuisinière) nous incita à quelques adaptations, ce qui ne fut en aucun cas préjudiciable à la bonne tenue de ce week-end amical et studieux.

Prenez rendez-vous pour la suite les 14 et 15 octobre, en ces mêmes lieux. En dehors de cette date officielle, les aficionados trouveront peut-être quelques occasions de rencontres et de réjouissances dans le courant de l’été……

samedi, mai 13 2017

Bilan du second Week-end 2017 du Collectif Wiñayataqui

Association TAKI

Wiñayataqui ("Ce qui se perpétue")

C’est à Séez, charmant "satellite" de Bourg Saint Maurice que "la Savoie" nous accueillait en ce week-end d’avril. La météo dans sa grande générosité allait nous permettre de pratiquer notre passion favorite entièrement en extérieur.

Evert en déplacement professionnel nous avait "laissé les clefs" et nous avons essayé d’en faire bon usage. Je ne citerai pas les personnes ressources du collectif qui s’y sont collées et qui se reconnaîtront, mais grâce à elles le cadre et une certaine rigueur furent respectés.

Nous étions tous très heureux de revoir notre ami Ernest, surtout aussi loin de ses bases, et avons été ravi de la visite d’un ancien fidèle en la personne de Philippe Paysserand, qui va passer une bonne partie du samedi avec nous, peña comprise. Nous avons aussi partagé quelques moments conviviaux avec nos fidèles visiteurs et amis (Joseph, André etc….). Nous avons enfin, eu une pensée émue au regard des circonstances pour Brigitte et Nono, qui nous ont beaucoup manqué.

Pour la musique le programme, était limpide :

  • Réviser les thèmes appris en mars que nous ne maitrisions pas encore bien ; Cuatro esquinas, Puñenito et Pandillero
  • Faire vivre le répertoire en reprenant quelques morceaux appris en octobre novembre ; Profundo amor, La Soratina, Wiñaypa et la Diane
  • Apprendre un petit nouveau quand même, un italaque du doux nom de "Cuna Taquiraqui" (ou Kuna Takiraki….) que nous aurons à cœur de reprendre en y ajoutant des harmonies en juin avec Evert.

Au revoir la Savoie et rendez-vous à tous dans la Drôme les 10 et 11 juin

dimanche, avril 2 2017

Bilan du premier Week-end 2017 du Collectif Wiñayataqui

Association TAKI

Wiñayataqui ("Ce qui se perpétue")

Bienvenue en 2017 sur les "chemins" du Collectif Wiñayataqui.

La première rencontre de l’année, se place sous l’égide du Pérou par la présence de notre ami Evert, que nous avions déjà ponctuellement accueilli lors de quelques rencontres du collectif, à Vesc et Chatuzange notamment.

Evert va nous accompagner à partir de ce jour, chaque fois que son "Job" lui en laissera le loisir. Une chance pour nous tous d’explorer des champs musicaux nouveaux en profitant de son expérience et de ses compétences.

Bonne rentrée avec 17 participants, malgré quelques excusé(e)s de dernière heure, et bienvenue à Solène nouvelle "aficionada".

Dès cette rencontre de Mars, nous avons travaillé des morceaux de la région du Lac, de Puno et Taquile plus précisément, et entre autre deux des thèmes d’une suite intitulée "cuatro esquinas".

Nous avons aussi repris quelques anciens comme "K’ala chuyma" pour nous "chauffer" un peu. Je ne reviendrai pas sur les rituels de nos rencontres, repas partagés et "peña libre" ; cela fonctionne toujours très bien.

Des documents seront transmis à tous dans les jours à venir, et nul doute que nous nous repencherons sur ces beaux morceaux lors des prochains week-ends.

Rendez-vous d’ores et déjà à Bourg Saint Maurice les 8 et 9 avril, pour approfondir ces mélodies typiques.

mercredi, février 22 2017

Week-end Kena et musique d’ensemble

Voila bientôt trois ans, un week-end conviviale autour de la Kena était organisé par nos amies de Bourg Saint Maurice. L’intention première était de faire se rencontrer des membres de wiñayataqui demandeurs, autour d’un instrument andin mythiques (un de plus pourrait-on dire !) : la kena (ou quena).

L’initiative avait permis de remotiver nos amies dans leurs activités musicales, au cours d’un week-end mutualisant les compétences de chacun(e) pour travailler la technique de cet instrument, ce morceau de bambou à la facture si rudimentaire mais aux sonorités si profondes et envoutantes.

Quatre musiciens du groupe Intiwatana avaient prêté leur concours pour cette rencontre, personnes ressources en même temps qu’accompagnateurs musicaux.

Notre amie Odile a cette année repris le flambeau, et avec Jean-Paul ils ont prêté leur maison au cœur de La Chartreuse pour bâtir une rencontre autour du même thème : la Kena.

Quatre membres d’Intiwatana, était encore de la partie pour "habiller" cette rencontre et permettre un étayage musical harmonieux (notamment Aude à la guitare et Martine au violon)

Yves et Patrick quand à eux s’étaient concertés bien en amont, pour mijoter et proposer un programme à base de "Kena aux petits oignons" aux difficultés contrastées et variées : Un taquirari en guise d’apéritif : "Luna achachera", suivi d’une entrée toute en douceur aux accents de sanjuanito : "Amor equivocado", puis un bon huayño comme on les aime : "Flor de Titicaca", avant un plat de résistance bien copieux "Chacrita caprichosa" et ses demi-ton (demi- trous) facétieux ! Et pour le dessert un sicuri pandillero "Malacun wawapa" que nous avons détourné de sa vocation initial de sicuri en lui prêtant quelques notes de Kena.

Parmi les 14 aficionados de Kena que nous ne pouvons citer tous, nous fîmes la connaissance de Solène et Denis que nous espérons revoir dans un avenir proche.

La soirée peña eut une saveur et une chaleur particulières, avec le froid de la nuit au dehors et la neige sur le pas de la porte.

Le week-end passa très vite, chacun se plongea dans l’apprentissage de ces mélodies avec plaisir ténacité patience opiniâtreté (rayer la/les mentions inutiles…..) Et comme à chacune de nos rencontres, amitié et convivialité furent de mise.

Tout le monde s’en est allé avec enregistrements, partitions et tablatures, de quoi occuper quelques soirées d’hiver studieuses sans doute !

Rendez-vous à la prochaine.