Un peu d’émotion tout de même, de me retrouver, dans ce village de Montmeyran que j’ai quitté à regret récemment, après y avoir vécu plus de 30 ans.

Le plaisir aussi de retrouver des visages connus, et parmi eux, nos amis des cours d’espagnol de la MJC. Nous étions venus en 2009, ici même dans une configuration de groupe différente, avec un répertoire différent, et avions déjà reçu un très bon accueil.

Cette soirée Tapas – Paëlla, placée sous le signe de la patrie de Cervantes, fut fort chaleureuse, avec une équipe de bénévoles active et dévouée.

Ce samedi, devant une assemblée bien garnie, nous avons pour notre part, essayé de proposer quelque chose de neuf : un répertoire renouvelé à plus de 50% depuis 2014, et une partie de morceaux traditionnels K’antus – Italaque inédits, avec le renfort ponctuel, de Sybille, Ludivine, et Samuel, complices des ateliers Wiñayataqui. Samuel qui par ailleurs était aux manettes derrière la console pour un son impeccable.

Notre satisfaction fut donc double : faire plaisir à l’auditoire tout en prenant aussi au passage une dose de plaisir personnel, et aussi présenter un spectacle que nous voulons modestement toujours un peu plus proche de l’authenticité.

Il faut dire que nous sommes bien aidés en cela par notre ami Julio, dont on peut deviner quelques "coups de pattes", que ce soit dans la qualité des morceaux traditionnels, dans le choix de quelques titres (Puñales, Chinchaysuyo) ou dans l’aide apportée à transcrire quelques phrases de Quechua (Rosita Bandida). Sa caution implicite a pour nous en quelque sorte, valeur de label.

Nous avons d’ores et déjà pris la résolution de ne pas laisser "retomber le soufflé", et de reprendre les répétitions sans attendre.

Rendez-vous à la prochaine !