Wiñayataqui ("Ce qui se perpétue")

Bienvenue dans le nouveau cadre de l’Oasis à Montéléger (26), pour les 15 amis du collectif, venus se replonger dans l’ambiance, après 4 mois de coupure estivale.

Connaissance est faite avec les nouveaux locaux, ma foi fort accueillants, et petite collation, car il est bien connu que nous détestons jouer le ventre vide !

Le programme va débuter par de rituels exercices collectifs destinés à travailler la technique et la maitrise du souffle.

Nous allons ensuite tout naturellement rebondir sur notre expérience de Cairani, en reprenant trois des morceaux bossés au printemps pour la circonstance, "cuatro de diciembre", "Cholita Cairaneñita" et "Tacna querido". Tout ça aussi peut-être histoire de garder une osmose entre ceux qui y étaient, et ceux qui n’avaient pas pu en être.

Il faut dire que durant cette coupure de 4 mois, les "Grands voyageurs" avaient gardé un contact régulier depuis le Pérou et la Bolivie avec leurs compagnons restés au Pays.

Ils furent ainsi un peu leurs yeux et leurs oreilles, en leur envoyant quelques messages électroniques agrémentés de clichés glanés durant ce périple.

Un break après le repas de midi, permit de visionner tous ensemble, quelques vidéos retraçant une partie de la fête de la "Virgen del Carmen" de Cairani.

Dimanche fut consacré à la reprise de deux standards de notre répertoire "Sentimiento" et "Sicuri Arawi". Il est convenu, afin de ne pas les laisser tomber dans les oubliettes, que nous continuons ponctuellement à revoir les anciens morceaux appris.

Lors de notre prochain rendez-vous début novembre, nous aurons encore quelques documents à visionner et commenter, pour prolonger encore un peu les plaisirs de la fête !