Wiñayataqui ("Ce qui se perpétue")

A saison nouvelle, expérience nouvelle : l’équipe de TAKI n’était pas restée inactive durant cet hiver, et notre travail de prospection a fini par aboutir. Cette première rencontre 2015 s’est déroulée à Châteauneuf sur Isère, lieu du siège de l’association.

Et comme nous pouvions utiliser la salle des fêtes sur le week-end, une soirée ouverte au public a suppléée la traditionnelle Peña libre du samedi soir. L’objectif est resté modeste : nous faire plaisir en diffusant notre travail, et donner la possibilité aux amateurs locaux de se distraire.

Du reste, la soirée débutait par un cérémonial "Waca Waca", entamé par quelques-uns des enfants de Châteauneuf que l’association TAKI avait accompagnés lors des tiers temps pédagogiques, fin 2014.

Le morceau était repris par l’ensemble des sikuristes présents qui venaient en soutien de "ces jeunes pousses". Les enfants étaient ravis et concluaient en chantant "Chichigay".

Ce petit vent de fraicheur passé, nous avons pu présenter une mosaïque de morceaux variés ou chacun a apporté sa contribution. Quelques choristes de la chorale Grain d’Phonie s’étaient joints au groupe Intiwatana pour interpréter au pied levé "La vasija de barro" et "Jacha Uru", notre coach lui-même payant de sa personne pour le plaisir de nos oreilles et le bonheur du partage musical.

Les 17 amis souffleurs présents à ce premier rendez-vous, ont pu pour ce qui concerne le "trad" proprement dit, voir et revoir : K’antu de Quiabaya et K’hori poncho, Diana et sentimiento sicuri, San Miguel, et Poncho negro. Pour ce qui concerne, la fonctionnalité des locaux et l’accueil hôtelier à proximité, il semble que nous serons appelés à renouveler cette première expérience positive, en ces lieux.

Deux nouveaux aficionados Capucine et Lucien ont participé pour la première fois à cette rencontre. Ils se sont accrochés et ont beaucoup écouté et observé. Nul ne doute, que lors de la prochaine rencontre à Bourg Saint Maurice, les 13 et 14 juin, qui devrait-être plus didactique, ils pourront pleinement s’insérer à notre collectif.