Quatrième volet des concerts dans le cadre de notre projet 2013 au bénéfice de la fondation GENA.

Après une approche un petit peu compliquée de l’église Sainte Croix dans le Vieux Montélimar un samedi en début d’après-midi, mise en place de la sono et des instruments.

Premiers accords, premiers essais de balance : lors d’un concert l’appropriation du lieu et de son environnement par les acteurs, est toujours un moment sensible et important.

Nous prenons ensuite un petit temps pour aller, en compagnie de la chorale, donner l’aubade dans les rues piétonnes.

Les promeneurs et consommateurs en terrasses y sont nombreux, et c’est bien là l’occasion de faire la promotion de la soirée qui s’annonce.

20H45 : les rampes s’allument sur la Misa Criolla, le public a répondu, même si en éternels insatisfaits, nous attendions une église bondée, elle est honnêtement garnie !

Nous avons le plaisir de compter au rang des spectateurs Mr Morel, membre du Comité des Chœurs Lauréats qui nous remet une vidéo de notre humble participation en 2012 au concert en ce même lieu, de la chorales Master Class "Cuyo"  de l’université de Mendoza en Argentine.

Nous espérons ardemment qu’en excentrant le prochain spectacle en Ardèche, qui plus est, en un lieu propice aux concerts, et au mois de juin, nous allons toucher un public nombreux.

Cela n’a l’air de rien, mais ce spectacle représente la mobilisation de 70 personnes minimum, artistes, bénévoles, et techniciens logistiques compris, et plus nous nous éloignons de nos bases, plus les contraintes se font jour.