Wiñayataqui ("Ce qui se perpétue")

20 participants à cet ultime rendez-vous 2012 à Châtuzange, malgré deux défections de dernière heure, ce qui témoigne bien là, de la vitalité de notre groupe.

Après la joie des retrouvailles, notre travail du samedi matin va porter sur le Suri sicuri "Arawi". Un échauffement avec de nombreux exercices techniques, propres à cette famille de Flûtes si particulière, en sera le préambule. L’après midi va être consacrée à une reprise des deux titre de "Cairani" étudiés cette année, "cuatro de diciembre" et "El Caplina" et un travail plus précis sur les syncopes et les relances typiques de ces morceaux. En fin de journée, nous revoyons également afin de bien les fixer, un de nos succès récent "Sentimiento sicuri", un moins récent mais revu et corrigé "San Miguel" et un ancien que nous aimons bien "Abia Yala"…..Pas inutile de se rafraîchir un peu le cerveau ! Juste avant le repas du soir !

La traditionnelle Peña Libre se poursuit assez tard, et chacun peut se replonger dans ses partitions et chansonniers pour entraîner l’aréopage ! Il faut digérer la succulente "Forêt noire" confectionnée par Yves, notre fine fourchette (Tiens un anniversaire !) qui nous a gratifiés de spécialités dont il a le secret tout au long de l’année ! Dimanche, quinze fans encore présents, vont tourner à nouveau le suri "Arawi" et les deux "Cairani" en s’habituant à les enchaîner. Pour clore, encore quelques révisions : Abia Yala, pour ceux qui l’ont découvert la veille, et deux autres anciens "Flor de Ilavenia" et "Dos Sicuris", rapidement remis en mémoire.

Le rideau se referme sur cette saison 2012, avec des projets à venir, et non des moindres, puisqu‘un stage "en situation" devrait se dérouler au Pérou en 2013, expérience unique pour une immersion musicale totale. Les réjouissances ici chez nous n’en seront pas moins au rendez-vous au travers de week-ends Wiñayataqui Flûtes et cordes, dont la fréquentation en 2012, nous conforte dans notre démarche associative musicale.

Notre satisfaction, n’a d’égale que les "satisfecit" du coach ; dont il va gratifier les participants : leur implication, leurs progrès constants, chacun à leur niveau dans l’affirmation de leur pratique, ainsi que ce magnifique état d’esprit qui règne sans se départir à chaque rencontre.

Nous sommes reconnaissants envers tous les amis sicuristes, passés par Châtuzange cette année, d’avoir témoigné de tous les bienfaits qu’ils retirent des week-ends "Wiñayataqui" notamment sur le plan des énergies positives qui s’en dégagent.