La saison est ouverte et le premier rendez vous en public pour INTIWATANA a eu lieu le 12 février à Saint Marcel les Valence (26).

Il s’agissait d’un premier galop d’essai pour le groupe, dans une formation à 6 musiciens, en l’absence de notre flûtiste Anne Marie, actuellement en Colombie. Le challenge a été pour nous de valider notre capacité d’adaptation et notre aptitude à évoluer à 5, 6 ou 7 musiciens.

Nous savons que le nombre de pratiquants de cette musique que l’on aime, n’est pas légion et que trouver une base musicale solide, dans un périmètre géographique concentré est très aléatoire.

Il faut pour pérenniser un groupe d’un bon niveau musical avec des instrumentistes polyvalents, soit de la chance, soit de la patience, ou alors un enthousiasme communicatif propre à convaincre quelques personnes de votre entourage. Ne reste plus ensuite qu’à faire prendre la « mayonnaise » et veiller à ce qu’elle ne retombe pas !

Je pense que suite à ce premier concert, les objectifs musicaux sont atteints, et que le répertoire présenté ce samedi soir était solide et de qualité.

20110212_22.20_002.JPGNous avions pour la circonstance choisi de solliciter quelques fidèles parmi les participants des ateliers de Bourg les Valence, et des stages Wiñayataqui. Les trois morceaux traditionnels au programme de la soirée ont donc été interprétés par onze sikuristes, ce qui eut pour avantage premier de permettre une ornementation harmonique conséquente avec octave et tierce.

Grâce à ce renfort, nous avons pu présenter au public, des facettes de la musique dite « des Andes » souvent méconnues, et que nos amis en soient pour cela remerciés. Le public fut chaleureux même si l’on peut regretter qu’il n’ait pas été un peu plus fourni, mais d’autres dates de spectacles se présentent, Anne Marie sera de retour, et nous serons encore plus présents au niveau de la communication.

Rendez vous à Châteauneuf du Rhône le 19 mars, qu’on se le dise !